(Aller à l'accueil)

Vous êtes dans : Symeed > Gestion des déchets > Les plateformes de maturation de mâchefers

Les plateformes de maturation de mâchefers

Les mâchefers sont des résidus issus de l’incinération des ordures ménagères. Ils représentent 10% du volume des ordures ménagères incinérées et un quart de leur poids.

Dans le Finistère, il en est produit 45 000 tonnes/an , issus de quatre Unités de Valorisation Energétique des Déchets (UVED) dont la maturation est réalisée à :

  • Plabennec pour l'UVED de Brest,
  • Rennes et Pont Scorff pour l'UVED de Briec,
  • La Vraie Croix pour l'UVED de Carhaix,
  • Concarneau La Vraie Croix pour l'UVED de Concarneau.

La composition des mâchefers

Les mâchefers sont composés de :

  • verre, silice, alumine, calcaire, chaux,
  • métaux ferreux et non ferreux
  • sels, eau et composés organiques,
  • des métaux lourds et autres polluants.

Les métaux ferreux et non ferreux peuvent être recyclés pour produire de l’acier ou de l’aluminium.

Exemple de la plateforme de maturation et de valorisation de mâchefers de Plabennec 

La plateforme Scorvalia est une installation de traitement et de valorisation des mâchefers d’incinération des déchets non dangereux (MIDND). Elle récupère les mâchefers issus de l’usine de valorisation énergétique de Brest, pour les transformer en matériaux destinés aux sous-couches routières.

  • Tonnages réceptionnés en 2012 : 28 078 t
  • Tonnages total mis sur les chantiers en 2012 : 33 473 t
  • Tonnages de métaux ferreux : 1 849 t
  • Tonnages de métaux non ferreux (cuivre, aluminium, zinc...) : 150 t
  • Tonnages d'imbrûlés : 305 t

           

 

 

 

 

 

 

Plateforme de Scorvalia à Plabennec © Panoramic Bretagne

Avant leur entrée sur la plateforme de maturation, l’unité de valorisation énergétique de déchets non dangereux de Brest réalise pour chaque lot mensuel les analyses de teneur des éléments polluants (hydrocarbures, dioxynes, furannes…) et les communique à Scorvalia. Les mâchefers bruts sont acceptés sur la plateforme uniquement s'ils respectent les limites réglementaires de ces paramètres . Si ce n'est pas le cas, ils sont envoyés en Installation de Stockage de Déchets Non Dangereux (ISDND).

Le nom commercial des produits issus de la maturation de mâchefers est le "Scorgrave".

Circuit du mâchefer brut au Scorgrave

 

Le procédé d’élaboration du Scorgrave

Le procédé d'élaboration du Scorgrave comprend :

  1. Un entonnoir équipé d’une grille empêchant les gros éléments d’entrer dans l’installation
  2. Un extracteur retirant les éléments supérieurs à 200 mm
  3. Une boucle de concassage, équipée d’un aimant de tri des ferreux et d’une soufflerie de séparation des imbrûlés, ramenant la dimension du mâchefer à 20mm maximum.
  4. Un second aimant de tri des ferreux en sortie de boucle du concassage
  5. Un crible secondaire sépare les éléments inférieurs à 8mm qui partent directement dans le tas de Scorgrave commercialisable
  6. Un autre crible secondaire sépare les éléments supérieurs à 8mm qui sont soumis à un tri des métaux non ferreux, avant de rejoindre le tas de Scorgrave commercialisable (7).

© Panoramic Bretagne

  Ces traitements permettent d’obtenir des caractéristiques environnementales, mécaniques et géotechniques stables.

Pourquoi utiliser les mâchefers ?

Les collectivités et entreprises privées intègrent de plus en plus la valorisation des mâchefers dans leurs travaux de génie civil (voiries, parkings…).

Le mâchefer est un produit recyclé, optimisé et économique . Il est parfaitement adapté aux techniques de construction, de réhabilitation ou d’entretien d’ouvrages routiers. Il permet de réaliser à la fois des remblais pour chaussées ou parkings, talutages ou aménagements, des couches de forme, des assises de chaussées…

2 millions de tonnes de mâchefers sont tous les ans en attente de valorisation (France métropolitaine). Alors que les carrières et les terres vierges sont sollicitées, l’usage systématique de mâchefers valorisés contribuerait de façon significative à la gestion vertueuse des ressources et des déchets. Maîtres d’ouvrage et maîtres d’oeuvre ont un rôle à jouer.

Lors des procédures de marchés publics ou privés, les maîtres d’ouvrage devraient proposer systématiquement l’usage de mâchefer en version de base dans les cahiers des charges des appels d’offres.

Où vont-ils ?

Depuis près de 30 ans, les mâchefers sont utilisés en techniques routières, en France et en Europe. Cela permet de valoriser ce matériau en toute sécurité pour l’homme et l’environnement.

  • 21 000 tonnes ont été utilisées pour le quai de la gare du Stade de France
  • 117 000 tonnes ont été utilisées pour le parc d’Euro-Disney. Des millions de visiteurs transitent sur une installation conçue en partie avec du mâchefer
  • 200 000 tonnes ont été utilisées en Savoie depuis plus de 20 ans pour l’aménagement de voiries, parkings, routes départementales...

 

 

 

 

 

 

 

 

Réglementation

Consultez la page traitant de la valorisation des mâchefers .

Enregistrer en PDF Envoyer cette page par courriel Haut de page

eZ Publish © Inovagora