(Aller à l'accueil)

Vous êtes dans : Symeed > Gestion des déchets > Installations de stockage > Stockage de déchets non dangereux

Stockage de déchets non dangereux

Une Installation de Stockage de Déchets Non Dangereux (ISDND) est une installation de traitement de déchets permettant de gérer les déchets ultimes. Les déchets dits ultimes ne peuvent plus faire l’objet de valorisation, ni par recyclage, ni par valorisation énergétique, dans les conditions techniques et économiques du moment.

La réglementation européenne et française encadre de manière très stricte les ISDND afin de limiter au maximum leur impact sur l’environnement. Aujourd’hui, la sécurité est garantie et permet d’avoir une solution efficace pour la gestion des déchets ultimes. Ces installations, au moment de leur création, mais aussi au cours de et après leur exploitation, sont contrôlées par les services de l’état. Leur exploitant doit ainsi rendre régulièrement compte des résultats des contrôles et des mesures de protection de l’environnement;

Les différentes pages de cette rubrique vous présenteront la réglementation, les principes de gestion d’une ISDND et les déchets acceptés  sur le département du Finistère.

Les besoins en ISDND dans le Finistère :

Retrouvez toutes les actions du SYMEED29 concernant le stockage des déchets non dangereux dans la partie Coopération entre les territoires

Réglementation

Les informations concernant la réglementation sont principalement issues du site Internet de l’ADEME. Deux niveaux de réglementation existent : européen et national.

Principes et gestion d'une ISDND

Une ISDND est un site conçu pour stocker des déchets ménagers et assimilés dans des conditions optimales de sécurité pour l'environnement. Le principe général de l'enfouissement est de stocker les déchets, en supprimant leur contact direct avec le sol à l'aide de géomembranes et d’argile imperméable, de récupérer les jus polluants (lixiviats) et le biogaz issu de leur fermentation pour une valorisation énergétique.

Les déchets acceptés en ISDND en Finistère

Le Plan Départemental de Prévention et de Gestion des Déchets Ménagers et Assimilés (PDPGDMA) du Finistère, adopté en Octobre 2009, définit de manière stricte les déchets ultimes pouvant être enfouis. Ainsi, les déchets qui peuvent encore faire l’objet d’une valorisation, par exemple énergétique, après avoir été traité dans une unité de valorisation organique tels que des plastiques… ne peuvent être mis en stockage.

Quels impacts ?

Les enjeux techniques à prendre en compte dans le cadre de l'exploitation d'une installation de stockage sont essentiellement liés aux fuites de lixiviats et aux émissions de biogaz.
Enregistrer en PDF Envoyer cette page par courriel Haut de page

eZ Publish © Inovagora