(Aller à l'accueil)

In section : Documentation

Accès direct

Vous êtes dans : Symeed > Documentation > Le Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux

Le Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux

Quid du plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux (PDPGDND) ?

 

En 2009, un plan de prévention et de gestion des déchets ménagers et assimilés était adopté pour couvrir une période de 2008 à 2018. Trois grands objectifs ont été définis, la réduction, la valorisation et l’optimisation de ces déchets. L’année 2014 était une année charnière au cours de laquelle ce Plan a été évalué à mi-parcours. Cela a été l’occasion de le réviser pour intégrer l’ensemble des déchets non-dangereux, conformément au Grenelle de l’environnement.

Ainsi, ce projet de PDPGDND était soumis aux différents acteurs compétents en matière de gestion des déchets. Tous ont émis des avis favorables.

Les objectifs à mener pour les DND

 Les objectifs à mener pour les DND sont les mêmes que ceux amorcés pour les déchets ménagers et assimilés : la réduction, la valorisation et l’optimisation.

Concernant la réduction, l’enjeu principal est de réduire les quantités et la nocivité des déchets produits et collectés. La valorisation s’attache quant à elle à améliorer le taux de valorisation des déchets. Enfin, l’optimisation a pour but d’optimiser la gestion territoriale des déchets.

Pour 2018, les principaux objectifs à atteindre sont les suivants :

  • un ratio d’ordures ménagères de 188 kg par habitant
  • un taux de valorisation des déchets non dangereux de 86 %
  • un coût de gestion des déchets ménagers de 89 €

 

Des résultats encourageants

 Dès 2013, les actions menées ont eu des résultats très encourageants par rapport aux objectifs fixés. Pour la réduction, l’objectif 2013 de 233 kg d’ordures ménagères par Finistérien a été atteint avec un ratio de 224 kg. Concernant la valorisation, les 77 % de valorisation espérés ont également été dépassés avec 81 % de valorisation en 2013. Enfin, malgré une légère augmentation, le coût de gestion des déchets était en dessous de la moyenne nationale mais au-dessus de l’objectif fixé : 92.5 €/habitant contre 89 €/habitant. Ces résultats sont de bons augures pour atteindre les objectifs de 2018.

Enregistrer en PDF Envoyer cette page par courriel Haut de page

eZ Publish © Inovagora