(Aller à l'accueil)

Vous êtes dans : Symeed > Coopération entre les territoires > Les actions engagées > Matériaux recyclés dans le BTP

Matériaux recyclés dans le BTP

© symeed29

Une rencontre technique sur les matériaux recyclés dans le bâtiment et les travaux publics a réuni plus de 80 personnes à Quimper, la 26 février 2015, à l’initiative du SYMEED29. Au cours de cette matinée, l’ensemble des acteurs ayant un rôle dans le BTP était représenté : maître d’ouvrage (élus et services techniqes, office HLM), maîtres d’œuvre, entreprises du bâtiment et des travaux publics, recycleurs de déchets, fédérations d’entreprise, associations.

L’objectif de cette demi-journée était de partager les initiatives sur le Finistère et d’interpeller les acteurs, car des marges de progrès existent en matière de recyclage de ces déchets.

Les différents interventions et échanges avec les participants a permis de mettre en évidence que :

  • L’utilisation de matériaux recyclés en technique routière est cadrée réglementairement et fait référence aux mêmes standards que les matériaux issus de carrière, gage de qualité de ces matériaux ;
  • La gestion des déchets d’un chantier de déconstruction ou de construction ou d’aménagement a un coût. Le recyclage est parfois synonyme de gain financier mais pas dans tous les cas, en raison notamment du temps nécessaire à déconstruire matériau par matériau et non démolir d’un coup ;
  • Il existe aujourd’hui un manque de suivi des déchets de chantier aux différentes étapes de leur gestion pouvant entraîner des pratiques non conformes. Sur une production de 2.5 millions de tonnes de déchets inertes de chantier en 2012, une étude de la cellule économique de Bretagne montre que la destination de ces déchets inertes est inconnue pour 480 000 tonnes , soit 20% des déchets produits. Les acteurs ont été alertés sur la nécessité d’assurer un suivi.

Afin d’améliorer les taux de valorisation et de supprimer les pratiques non conformes, les pistes de progrès identifié au cours de cette rencontre sont :

  • Ne pas discriminer les matériaux en fonction de leur origine mais de leur qualité . Les appels d’offre devraient ainsi pouvoir autoriser en offre de base, et a minima en variante, l’utilisation de matériaux recyclés. L’important est l’objectif de « résultat » et non de  « moyen »  ;
  • Densifier le maillage de plateformes de tri et de recyclage des déchets de chantier sur le département du Finistère ;
  • Mieux répartir les installations de stockage de déchets inertes sur le département du Finistère pour faciliter le recours à des pratiques conformes et encadrées pour le stockage des déchets inertes.
  • Inciter les maîtres d’ouvrage a vérifier les filières de traitement proposées par les entreprises répondant aux marchés tant dans le cadre du mémoire technique qu’après l’exécution du marché.
  • la sortie du statut "déchet" . il apparaît important de reconnaître que les matériaux recyclés sont de vrais produits et non des déchets.

cette rencontre était constituée de 6 interventions de différents acteurs du territoire breton:

  • le cadre réglementaire sur les matériaux recyclés par le CEREMA ainsi qu’un retour d’expériences sur l’utilisation de mâchefers issus de l’incinération de déchets non dangereux (MIDND),
  • les différentes techniques de recyclage des enrobés par la société Colas Ouest,
  • la problématique de la déconstruction des bâtiments par la société DEM7,
  • le recyclage des matériaux inertes et des plateformes de recyclage par la société LE PAPE,
  • la procédure d’élaboration du MIDND par la société EUROVIA,
  • la démarche de suivi des chantiers de MIDND par le syndicat de traitement des déchets SIDEPAQ.

plus d'informations ici sur le sujet des matériaux recyclés

Enregistrer en PDF Envoyer cette page par courriel Haut de page

eZ Publish © Inovagora