(Aller à l'accueil)

Vous êtes dans : Symeed > Coopération entre les territoires > Les actions engagées > Gestion des déchèteries > Vandalisme en déchèteries : les acteurs mobilisés

Vandalisme en déchèteries : les acteurs mobilisés

Le 7 décembre 2012, le SYMEED29 a organisé une demi journée d’échanges sur le thème du vandalisme en déchèteries afin de rechercher des pistes de progrès dans l'optique de lutter contre ce fléau en progression constante sur le département. Le partenariat entre les différents acteurs concernés apparaît une condition préalable à toute action. Brest Métropole Océane et Ecosystèmes nous ont aussi fait partagé leurs retours d'expérience

 

                                                                                                                                                 Le SYMEED29 en partenariat avec Ecosystèmes, écoorganisme en charge de la collecte et du traitement des DEED, a organisé une demi journée d’échanges sur la problématique du vandalisme en déchèteries le 7 décembre 2012. Différents acteurs étaient présents :

  • les collectivités en charge de la gestion des déchèteries ;
  • les services de police et de gendarmerie  représentés par les référents « sûreté » ;
  • Ecosystèmes , écoorganisme en charge de la collecte et du traitement des DEEE ;
  • Veolia , chargé de la collecte des DEEE sur le département du Finistère.

Identification de pistes de progrès

Ces échanges ont permis d’identifier des pistes de progrès afin de limiter le vandalisme en déchèterie. Ces pistes de progrès visent différents objectifs avec diverses solutions pour chacun d’entre eux :

  • Augmenter la visibilité de la déchèterie  : en effet, un délinquant cherche l’ombre pour avoir le plus de temps possible pour réussir son larcin ;
  • Rendre difficile l’accès à la déchèterie et aux objets convoités  : afin de limiter la quantité d’objets emmenés et augmenter la durée du vol ;
  • Réagir à un acte de vandalisme  par l’intermédiaire de dispositifs d’alarme permettant une action de services de gardiennage ou de police / gendarmerie.

Le partenariat entre acteurs : la clé du succès

L’ensemble des acteurs présents ont tiré la même conclusion. La lutte contre le vandalisme en déchèteries ne fonctionnera pas sans une participation de l’ensemble des acteurs concernés. Il est primordiale de mutualiser l’effort de lutte contre le vandalisme de chaque afin que les actions s’additionnent au lieu de se neutraliser voire être contradictoire.

L’importance des référents « sûreté »

Afin d’identifier les meilleures pistes de progrès, les référents « sûreté » des services de police et de gendarmerie du département du Finistère se tiennent à la disposition des gestionnaires de déchèteries pour réaliser des audits de sûreté . Ces audits identifient des pistes de progrès à partir d’un diagnostic de la déchèterie. Ce diagnostic est réalisé à partir d’observations de terrains permettant une adéquation des pistes de progrès avec les possibilités d’évolution de la déchèterie.

Le retour d’expérience de Brest Métropole Océane

Brest Métropole Océane a mis en œuvre trois actions afin de lutter contre le vandalisme sur ces déchèteries :

  • action de prévention situationnelle (réparation des clôtures, caissons avec capot ,…)
  • action de prévention dissuasive (gardiennage, augmentation présence gardiens)
  • protocole d’actions entre BMO, services de police/gendarmerie et services de justice .

Cette dernière action vise à harmoniser les interventions de chaque acteur afin de rendre plus efficient la lutte contre le vandalisme en déchèterie. Le préjudice est estimé entre 150 000 € et 200 000 € par an en terme de perte de recettes. A cela s’ajoute de nombreuses dépenses pour sécuriser les déchèteries liées aux actions de prévention citées ci-dessus.

Ecosystèmes : l'action à plusieurs niveaux à destination des collectivités

Depuis sa création, Ecosystèmes agit sur la lutte contre le vandalisme en déchèterie et particulièrement au niveau des DEEE.Ce gisement est une cible privilégié des actes de vandalisme en raison de sa valeur importante en métaux. Ecosystèmes met à dispostion de nombreux outils à disposition des collectivités :

  • assistance juridique (voir fiche pratique ci contre)
  • diagnostic sécurité du gisement DEEE,
  • mise en relation avec d'autres collectivités par l'intermédiaire de retours d'expérience;
  • incitation financière.

L’impact du vandalisme en déchèterie 

Le vandalisme en déchèteries a de nombreux impacts :

  • Au niveau de l’exploitation : réparation et nettoyage récurrents avec des risques pour la santé pour les agents d'accueil
  • Au niveau de la qualité de vie au travail :   menace envers les agents d'accueil, sentiment d'incompréhension face à l'absence de condamnation par la justicel
  • Au niveau financier réparations et moyens de lutte contre le vandalisme

Pas de solution idéale 

Il est important d’indiquer qu’il n’existe pas de solution idéale mais que chaque déchèterie doit trouver sa propre solution en fonction du contexte  :

  • Situation géographique de la déchèterie ;
  • Quantité et qualité du gisement collecté et donc le montant du préjudice en cas de vol ;
  • Fréquence des actes de vandalisme .

Le vandalisme en déchèterie :

Enregistrer en PDF Envoyer cette page par courriel Haut de page

eZ Publish © Inovagora